Le manque de soleil affecte les performances mentales

Publié le par JTC


Le manque de lumière du soleil entraînerait une diminution de la performance mentale chez les personnes atteintes de dépression, selon une récente recherche publiée dans la revue Environmental Health (Santé environnementale).


Shia Kent de l'Université d'Alabama à Birmingham et ses collègues ont utilisé les données de météo de satellites de la NASA pour mesurer l'exposition à la lumière du soleil dans différentes régions des États-Unis. Ils ont étudié la prévalence de troubles cognitifs en utilisant des données concernant 14,474 personnes qui participaient à une recherche portant sur l'incidence dans accidents vasculaires cérébraux et les facteurs de risque.

Les capacités mentales étaient mesurées par des tests de mémoire à court terme et d'orientation temporelle.

Chez les participants atteints de dépression, le temps nuageux était associé à une plus grande probabilité de troubles cognitifs.

Les auteurs font l'hypothèse que les mécanismes physiologiques qui sont à l'origine de la dépression saisonnière puissent aussi être impliqués dans les effets de l'ensoleillement sur la fonction cognitive dans le contexte de symptômes de dépression.

En plus de réguler la sérotonine et mélatonine, la lumière affecte le débit sanguin du cerveau, qui est lié au fonctionnement cognitif selon des recherches précédentes.

Psychomédia avec source:
Los Angeles Times


Date : 31/07/09
Source : Psychomedia
http://www.psychomedia.qc.ca/pn/modules.php?name=News&file=article&sid=7058

Publié dans Management

Commenter cet article