De la veille technologique à l'espionnage industriel

Publié le par JTC

On cite volontiers Friedrich Krupp comme le créateur de l'espionnage industriel et son fils comme le fondateur du contre-espionnage industriel mais on oublie de signaler que si le père pilla le secret de fabrication de l'acier anglais ce fut pour obtenir la récompense offerte par Napoléon à ceux qui lui apporteraient ce procédé. Quant au fils, il ne fit qu'appliquer ce vieux principe qui conduit les voleurs à vivre dans l'obsession d'être volés. Certains procédés ne sont d'ailleurs pas condamnables. Qui aurait condamné Colbert lorsqu'il attira en France des architectes navals hollandais pour créer une marine de guerre aussi performante que celle des Anglais ? Qui aujourd'hui condamne ceux de nos dirigeants qui vendent leur savoir-faire à des pays étrangers qui viendront ensuite nous concurrencer ?
...





Publié dans Sécurité

Commenter cet article