Dieu et le cerveau

Publié le par JTC


Protocole : un groupe de croyants et un groupe d’athées. Scanner pendant test au moment d’anticipation de réponse, puis prise de conscience de la bonne réponse.
Résultat : chez les athées le cortex cingulaire s’active fortement en cas d’erreur. Plus exactement, la réaction n’est pas la même face à un événement non conforme à leurs attentes. Les croyants ont une réaction plus modérée du cortex cingulaire...

Date : 31/07/09
Source : Neuro-Psycho
http://www.neuro-psycho.org/2009/07/dieu-et-le-cerveau/

Publié dans Management

Commenter cet article